Votre réseau de soutien idéal

Vous vous occupez d'un proche en perte d'autonomie, il est important de ne pas être seul. Vous devez vous entourer, mais aussi déléguer. Vous construirez ainsi, petit à petit, votre réseau de soutien.

Qu'est-ce qu'un réseau de soutien ?

Un réseau de soutien est un ensemble de personnes, professionnelles ou non, qui vont vous aider à accompagner votre proche. Entretenir votre réseau d'amis, de relations familiales et professionnelles est une obligation vitale pour l'efficacité de votre aide. Ils vont vous aider à vous changer les idées et communiquer avec vous dans les moments parfois douloureux ou éprouvants auxquels vous contraint votre situation d'aidant familial.

Qui entre dans ce réseau ?

Le réseau de soutien idéal peut inclure :

  • le médecin traitant pour les soins médicaux,
  • la famille pour se sentir entouré(e), mais aussi communiquer, gérer des formulaires administratifs,
  • une aide à domicile pour les repas et le ménage,
  • une infirmière et une aide soignante pour les soins, la toilette, la préparation et la dispensation des médicaments,
  • une garde de nuit si la personne ne peut rester seule, ou si elle souffre d'angoisses ....
  • des amis pour raconter le passé, imaginer des projets
  • le kinésithérapeute pour la rééducation motrice
  • l'ergothérapeute pour régulièrement évaluer les difficultés techniques
  • les voisins qui peuvent passer voir si tout va bien
  • un coiffeur, une esthéticienne pour garder l'estime de soi (certains se déplacent à domicile), une pédicure pour ses besoins de confort, un intervenant spirituel pour évoluer dans la religion choisie

Comment intervient-il ?

Pour les aides professionnelles, il conviendra d'évaluer avec le médecin ou l'équipe médico-sociale le nombre de soins quotidiens ou hebdomadaires dont votre proche a besoin : soins infirmiers, soins de kinésithérapie. Le rôle de l'ergothérapeute est de maintenir l'autonomie de votre proche. Selon ses troubles et handicaps physiques et psychiques, il peut proposer des solutions techniques adaptées à chaque situation (repas, toilette, habillage, lecture, loisirs…) comme l'aménagement du mobilier, l'installation d'outils de communication, l'adaptation de l'habillage etc....

Les membres de la famille doivent être sollicités au moment des décisions. Donnez le nom de plusieurs référents (frère, cousine, …) auxquels les professionnels peuvent aussi s'adresser si vous n'êtes pas disponible.

Ce qu'il faut faire :

  • Contacter le CLIC, qui vous facilitera les contacts et vous aidera à constituer votre réseau d'aide
  • Entretenir votre réseau : maintenez un contact régulier avec chacun, favorisez les échanges, informez l'ensemble des personnes des évolutions de la situation
  • Renouveler le réseau si besoin : pensez à remplacer les personnes qui ne font plus partie du réseau

Ce qu'il ne faut pas faire :

  • Vouloir tout gérer seul
  • Etre le seul interlocuteur décisionnaire : qui décide quand vous êtes en vacances ?

Pour aller plus loin