Faire équipe : en famille

Votre présence constante auprès de votre proche peut contraindre votre vie de famille, créer des conflits. Pourtant, c'est ensemble que vous arriverez à organiser un nouvel équilibre familial. Ouvrez le dialogue pour contourner les discordes.

Exprimez vos besoins

Votre rôle d'aidant mobilise beaucoup d'énergie et de temps. Vous ressentez le poids des responsabilités et, parfois, de la frustration vis-à-vis de votre propre famille : vous avez le sentiment de la délaisser, de manquer de disponibilité. Parfois, c'est votre conjoint ou vos enfants qui expriment leurs angoisses et leur colère. Les conflits peuvent éclater. Pourtant, la famille peut aussi vous aider à assumer cette mission et à concilier cette vie « d'à côté ». La clé ? La communication et l'ouverture entre les membres de votre noyau familial.

N'attendez pas que vos proches devinent vos besoins : parlez-leur de vos difficultés, de vos frustrations, de vos questions. En initiant ce dialogue, vous prouvez que vous êtes toujours concerné par la qualité de vie de votre famille : votre conjoint et vos enfants pourront à leur tour exprimer leurs attentes, leurs peurs. N'hésitez pas à expliquer clairement votre situation et les comportements qu'elle implique :

  • Vos responsabilités et votre engagement en temps, en énergie. Les contraintes que vous rencontrez : présence quasi constante, soins à prodiguer, activités à organiser…
  • Le soutien et la compréhension que vous souhaiteriez obtenir des membres de votre famille. Gardez à l'esprit que votre mission peut aussi resserrer les liens familiaux, illustrer les valeurs qui vous sont chères. En expliquant vos tâches avec transparence, la solidarité familiale peut être plus forte que vous ne l'aviez pensé.

Partager une nouvelle vie

Vos absences et vos préoccupations sont sources de bouleversement pour les membres de votre famille. Ils ont conservé un rythme identique alors que le votre a changé. Cette nouvelle vie est aussi un tremplin pour que chacun prenne son autonomie, apprenne à faire sans vous à certains moments. Mieux vaut mettre tout à plat et décider collectivement de la répartition des tâches de chacun.

  • Si vous ne pouvez être présent certains week-ends, planifiez des activités pour votre famille
  • Décidez à l'avance des moments de liberté dont vous disposerez pour partager un cinéma, une sortie, une balade avec votre famille
  • Tentez de respecter des horaires fixes, notamment le soir : vous pouvez décider d'être présent aux dîners deux jours par semaine par exemple, de rentrer à 17h pour aider aux devoirs de vos enfants et repartir plus tard pour faire dîner votre proche, de vous ménager obligatoirement une soirée pour sortir en famille…
  • Confiez à vos proches quelques tâches administratives pour aider votre parent dépendant : recherche de renseignements, de formulaires, appels téléphoniques, idées de sortie…
  • Favorisez une dynamique familiale et faites participer vos proches au quotidien de votre parent dépendant sans imposer des dates récurrentes et contraignantes : une sortie au restaurant, une balade en campagne, un goûter gourmand, la création d'un album photos ou d'un journal de bord…

Conseil de famille

Si la situation de votre proche nécessite que vous redoubliez d'attentions, si votre famille traverse des moments importants comme un changement d'orientation professionnelle ou encore un examen scolaire majeur, mettez en place des "conseils de famille". Ce sont des réunions durant lesquelles chacun va expliquer ses attentes et ses contraintes : ensemble, vous trouverez des solutions, vous vous soutiendrez moralement et prendrez des décisions. Une jeune fille au pair peut peut-être prendre le relais pendant les vacances, une femme de ménage peut vous libérer, votre conjoint peut modifier ses horaires quelques semaines… Il suffit parfois de quelques attentions pour désamorcer un conflit : préparer le dîner préféré de vos enfants, accompagner votre fils à un match de football, offrir un petit cadeau à votre conjoint… En règle générale, c'est de temps et de disponibilité dont la famille a besoin. Aussi, quand vous êtes présent, soyez à leurs côtés à 100 % et faites la part des choses.

 

Pour aller plus loin