Vie sociale : éviter l'épuisement

Lorsque vous êtes seul avec votre proche dépendant, vous prenez le risque de perdre contact avec l'extérieur. Vous n’avez plus assez de temps pour vous, d'endroit pour vous ressourcer. Cette situation d’isolement peut s'installer d'autant plus facilement que vous cherchez à tout concilier, vie de famille et obligations d'aidant. Il existe un terme qui définit cette situation : le trapp syndrom (ou syndrome d'emprisonnement).

Voici quelques conseils pour vous aider à vivre votre rôle d'aidant plus sereinement.

• Entretenez votre réseau d'amis : conservez du lien social. C'est une obligation vitale pour se changer les idées et s'aérer l'esprit. Exprimez-vous. Parlez à une personne de confiance et évitez de tout garder pour vous au risque d'augmenter votre niveau de stress.

• Rencontrez les associations, participez à des groupes de paroles. Des échanges avec des personnes qui vivent une situation identique peuvent apaiser les conflits intérieurs. Tournez-vous vers un spécialiste comme un psychologue si vous ne parvenez pas à faire face.

• Gardez à l'esprit que personne ne peut tout assumer seul. Ce n'est pas parce que vous confiez certaines tâches à des professionnels que vous abandonnez votre proche. Vos amis, la famille, les intervenants professionnels… Tous vous aideront à libérer du temps. Et si une personne vous propose une aide ponctuelle, ne refusez pas.

• Fixez des limites : aux aides à domicile, aux aides-soignants, aux parents… N'acceptez plus d'être sollicité à tout moment de la journée. Signalez à vos interlocuteurs les créneaux durant lesquels vous pouvez être appelé. Une attitude ferme vous évitera des débordements et des requêtes pour des problèmes mineurs.

• Essayez d’anticiper : si la santé de votre proche se dégrade, prévenez votre employeur pour éviter une absence brutale. Si vous optez pour des horaires à la carte, un temps partiel ou un congé, sachez expliquer votre demande. Proposez à votre employeur une solution et non un problème !

• Menez une vie saine : équilibre alimentaire, activité physique, temps de sommeil suffisant, loisirs... Tout cela est essentiel ! Le « sur régime » conduit rapidement à l'épuisement.

• Votre proche perturbe votre sommeil ? Envisagez une solution temporaire avec votre médecin traitant et informez-vous sur les dispositifs d’aide extérieure durant la nuit.

• Remettez à plat votre organisation et trouvez du temps pour vous relaxer, lire, regarder un film, marcher, faire du sport… Ces moments sont essentiels pour préserver votre équilibre.

Pour aller plus loin