Qu'est-ce qu'une solution de répit ?

Aider quotidiennement une personne en perte d'autonomie peut devenir source d'épuisement physique et psychique. Afin de ne pas diminuer la qualité des soins prodigués et de ne pas altérer la qualité de la relation avec votre proche, l'aidant doit organiser pour lui-même des moments de répit.

Le répit de l'aidant a été reconnu primordial lors de la conférence de la famille en 2006. Pour accompagner votre proche durablement, accordez vous des temps de répit. Les solutions de répit existent sous 2 formes : l'accueil temporaire ou le remplacement ponctuel.

L'accueil de jour

Les personnes âgées autonomes, dépendantes ou désorientées peuvent y être accueillies durant une ou plusieurs journées (voire une demi-journée). Durant leur séjour, elles participent aux activités thérapeutiques et aux animations.

Les accueils de jour sont gérés par des structures d'accueil existantes : maisons de retraite ou parfois par des hôpitaux psychiatriques. Comme leur nom l'indique, ces accueils de jour ne prévoient pas d'hébergement nocturne. La personne âgée assure le paiement des frais d'hébergement à la journée.

Selon son degré de dépendance et ses ressources, elle peut bénéficier d'une prise en charge par le Conseil général au titre de l'Allocation personnalisée d'autonomie (APA). Les renseignements utiles peuvent être obtenus auprès de la mairie où réside habituellement la personne âgée.

L'hébergement temporaire

L'hébergement temporaire permet aux personnes agées qui vivent seules à domicile de trouver des solutions d'hébergement de courte durée. Il est possible de bénéficier d'une place temporaire dans un établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes.

Les familles d'accueil temporaire

A la différence de l'accueil temporaire en établissement qui est professionnel, la famille d'accueil temporaire présente l'avantage de fournir un environnement familial à votre proche. Ces familles peuvent être indépendantes ou rattachées à des établissements accueillant des personnes âgées.

L'auxiliaire de vie

Pour assurer l'accompagnement de votre proche en votre absence, vous pouvez faire appel à une aide à domicile. Appelée « auxiliaire de vie », cette personne a pour fonction de dispenser les soins courants, d'alimenter votre proche, de l'habiller, de lui faire faire des activités (promenade, lecture…), d'entretenir la maison et de veiller à son confort en continu. De jour comme de nuit, elle sera votre « remplaçante ». Ces professionnels suivent une formation spécifique et bénéficient généralement d'une large expérience. Travaillant directement au domicile du particulier, l'auxiliaire de vie vous tient constamment au courant de ses interventions ainsi que de l'état de santé de votre proche. Renseignez vous auprès du CCAS de votre commune.

 

Pour aller plus loin