Prendre des vacances, se ressourcer

Prendre soin d'un proche est source de préoccupations et de fatigue supplémentaire. N'attendez pas l'épuisement pour vous évader. Votre proche ressent votre propre état. Si vous lui expliquez, il comprendra votre besoin de repos. Si vous décidez de partir seul, ne culpabilisez pas. Les vacances sont nécessaires pour rester efficace dans la durée. Votre choix dépendra des moyens disponibles. L'essentiel est d'organiser les choses à l'avance et vous avez un droit au répit.

Comment s'absenter en toute confiance ?

La difficulté réside dans l'organisation des relais. Vous pouvez choisir un accueil temporaire ou partir ensemble dans un lieu qui propose une aide. Questionnez les professionnels qui interviennent à proximité ils connaissent mieux que vous ce qui existe. Si les moyens le permettent, vous pouvez engager une auxilliaire de vie qui convienne à votre parent et s'occupera de tout. Des bénévoles peuvent régulièrement lui rendre visite, ceux d'associations en particulier. Pour la nuit, vous pouvez faire appel à un service de garde, mais le coût peut en être élevé. Toilette et soins infirmiers peuvent être assurés, sur ordonnance du médecin traitant, pour que ces actes professionnels soient pris en charge. Les repas peuvent être livrés au domicile. Un service de téléassistance peut être mis en place. Votre parent sera relié à un centre d'appel 24H/24. Pour ces services, informez-vous à la Mairie du domicile, ou au Centre local d'information et coordination gérontologique (CLIC).

Quelles sont les formules d'accueil temporaire ?

  • L'accueil temporaire dans une résidence de retraite médicalisée est une solution. Contactez les résidences proches du domicile de votre parent ou celles de la région où il souhaite se rendre, ou celles qui sont proches de votre lieu de vacances pour connaître les disponibilités.
  • L'accueil familial, par des particuliers rémunérés, est une formule chaleureuse. L'accueillant peut être de la famille s'il est séparé de quatre degrés de la personne accueillie. Le Conseil Général du département vous renseigne à ce sujet.

Partir ensemble ?

Si le rythme de votre proche peut être compatible avec votre besoin de repos, vous pouvez envisager de partir ensemble. Parmi les solutions envisageables :

  • les Caisses de retraite (la vôtre ou celle de votre proche) proposent des villages de vacances. Certains gîtes ruraux sont accessibles aux personnes en perte d'autonomie.
  • Les associations spécialisées (France Alzheimer, France Parkinson...) proposent dans différentes régions, des séjours pour le malade et l'aidant. Vous pourrez disposer de temps pour vous seul. Ce sera aussi l'occasion de créer des liens avec des gens qui partagent les mêmes difficultés que vous.

Pour aller plus loin