Quelques conseils pour aménager son logement

L’amélioration du logement  de votre proche est indispensable pour prévenir les chutes et lui assurer un maintien à domicile le plus sécurisé possible. Ci-dessous quelques conseils afin d’optimiser l’aménagement de son lieu de vie :

1 - Améliorez la mobilité de votre proche

Continuer à se déplacer est impératif pour conserver l’indépendance de votre proche. Installez des rampes murales dans les couloirs, près d’un fauteuil et aux toilettes pour faciliter ses déplacements, élargissez les accès si possible ou remplacez les portes classiques par des portes coulissantes ou en accordéon dans les pièces étroites comme les toilettes ou la salle de bain. Les espaces de circulation à l’intérieur du logement ou dans les allées extérieures doivent être suffisamment bien éclairés. Pensez à l'allumage automatique en installant des détecteurs de présence.  
Pensez à la video surveillance et à la téléassistance qui permettent à votre proche d’être aidé rapidement à distance quel que soit son besoin.

2 - Sécurisez la salle de bain

Les sols peuvent être glissants et la baignoire difficile d’accès ou les poignées de placard trop petites. Quand on perd en mobilité, se déplacer dans une salle de bain peut vite relever du casse-tête. Pour une salle de bain adaptée aux personnes à mobilité réduite, si des travaux pour installer une douche ne sont pas possibles, installez un siège de bain et des barres de sécurité.

3 - Aménagez la cuisine

Côté équipement, évitez le gaz et optez pour des plaques à induction qui refroidissent plus vite et sont aussi plus faciles à entretenir, mais choisissez un modèle avec des boutons adaptés, plus ergonomiques que le tactile chez les personnes âgées qui perdent en sensibilité. Une desserte roulante peut être très utile pour débarrasser plus facilement sans avoir à porter.
Les objets lourds (plats, casseroles etc.) doivent être remplacés ou rangés à portée de main, ni trop haut, ni trop bas. Les placards et autres rangements doivent être mis au bon niveau, tout comme le plan de travail, de préférence grand et facile à nettoyer.

4 - Les extérieurs

Dans le jardin, les rampes et les lumières automatiques seront aussi importants qu’à l'intérieur. Pour faciliter les déplacements, évitez les surfaces inégales, comme le gravier ou les pavés, prévoyez des endroits pour des pauses, comme un banc ou un simple poteau pour s’appuyer, et balisez le parcours avec des lampes solaires, afin de pouvoir aller dehors, même le soir. On peut également contraster les nez de marche ou les bordures.

Tous ces conseils doivent être adaptés au plus près des besoins de votre proche, dans le respect de ses habitudes de vie et ses besoins.
Il est essentiel d’être accompagné par un ergothérapeute qui saura évaluer la situation de votre proche dans son de lieu de vie pour préconiser les aménagements nécessaires. Il ne faut pas attendre une chute pour réaliser ces modifications.
Pour plus d’informations, rapprochez-vous du CLIC ou de la maison de l’autonomie du département.

Pour aller plus loin