Comment éviter la déshydratation ?

Plusieurs facteurs jouent un rôle dans le risque de déshydratation de la personne âgée :

- les systèmes de régulation de la soif sont moins efficients chez la personne âgée - la sensation de soif apparaît donc à un stade plus avancé de déshydratation que chez les personnes plus jeunes

- la part de l’eau dans le poids total diminue (60-65% chez la personne jeune contre 55-60 % chez la personne âgée) : la quantité d’eau présente dans le corps pour répondre aux besoins hydriques est donc moins importante

- les personnes âgées souffrant d’incontinence urinaire réduisent souvent leur apport en eau : il faut veiller à traiter ces troubles pour les rassurer

- la capacité de filtration des reins diminue : accentuant ainsi les déséquilibres minéraux qui peuvent favoriser la déshydratation

Les besoins en eau sont variables d’un individu à l’autre mais on prend comme repère, le plus souvent : 1 L à  1.5L / jour

Comment couvrir ces besoins ?

- boire avant de ressentir la soif
- boire régulièrement de petits volumes : on peut prendre le repère de 8 à 10 verres à répartir sur toute la journée ; en évitant de boire trop en fin de journée en cas d’incontinence urinaire
- penser que les potages, les bouillons, les tisanes, cafés, thés participent à l’apport en eau
- penser à consommer des aliments riches en eau : laitages (type yaourts, fromage blanc, petits suisses), tous les légumes et les fruits qui contiennent en moyenne 95 % d’eau , les  jus de fruits, les sorbets

Boire plus, en cas de :

- diarrhées / vomissements
- fièvres
- prise de diurétiques ou de laxatifs qui accentuent les pertes urinaires
- fortes chaleurs :
plus la température grimpe, plus le besoin en eau augmente

Pour aller plus loin