L'offre de services

De nombreuses prestations existent pour aider à l'accompagnement de la perte d'autonomie d'un proche. Il convient de distinguer les services d'aide à domicile, des professionnels de santé, qui interviennent pour le suivi des soins nécessaires.

Pour la vie quotidienne : quelles sont les aides ?

  • Les services d'aides à domicile accompagnent les personnes dans les actes ordinaires : toilette, préparation des repas, tâches domestiques, courses …
  • Des dispositifs de soutien favorisent l'autonomie de votre proche. Ils vous soulagent de certaines tâches :
    • la téléalarme permet une surveillance à distance de votre proche et déclenche une alerte en cas de problème ;
    • des repas à domicile peuvent être livrés chaque jour ou quelques fois par semaine ;
    • le transport accompagné permet à la personne qui vous est proche de se déplacer en sécurité. Moyennant un certain coût, des personnes viennent le chercher pour faire ses courses, aller chez le médecin, rejoindre des amis ;
    • l'accueil de jour offre la possibilité de confier votre parent à une structure adaptée, pour un temps déterminé.

Qui assure quoi dans le suivi des soins ?

  • Le médecin traitant est le pivot - après l'aidant - du soutien à domicile. Il indique comment coordonner les intervenants de santé libéraux impliqués dans le suivi médical de votre proche : médecin(s) spécialiste(s), pharmacien, kinésithérapeute, infirmier(e), orthophoniste, pédicure-podologue. Si l'état de santé de votre proche le requiert, le médecin traitant pourra avoir recours aux services hospitaliers.
  • Les services de soins infirmiers à domicile - SSIAD - proposent une équipe d'aides-soignants diplômés, encadrés par une infirmière, pour assurer les soins d'hygiène, de confort, de prévention et de surveillance paramédicale.
  • Les consultations spécialisées : évaluation gériatrique, consultation mémoire, consultation psycho-gériatrique.
  • L'hospitalisation à domicile -HAD- répond aux besoins de santé de votre proche s'il est atteint d'une pathologie grave aiguë ou chronique, évolutive ou instable. Cette solution évite une hospitalisation, en principe, de longue durée. L'équipe de professionnels, intervenant auprès de votre proche, est coordonnée par son médecin traitant. Mais tous les départements en France ne sont pas également équipés en HAD.
  • Les réseaux de santé gérontologiques permettent la coordination entre l'hôpital, l'établissement d'accueil et le domicile.

A savoir

Un certain nombre de professionnels ou de bénévoles peuvent intervenir. Il vous appartient d'assurer la coordination et de vérifier que, chacun joue son rôle et concoure au bien être de votre proche.Pour vous renseigner sur ces services : la mairie du domicile, le Conseil Général du département, le Clic le plus proche.

Pour aller plus loin