Aidez-le à rester digne

Votre rôle d'aidant consiste à organiser le bien-être de votre proche. L'accompagner ne signifie pas nécessairement « faire les choses à sa place ». Aidez-le à mener ses activités en le stimulant et en lui facilitant son quotidien.

Dans les actes du quotidien, n'hésitez pas à responsabiliser votre proche !

A vous de l'encourager à exécuter tous les gestes courants et mener les activités dont il est capable, même avec difficulté. Bien sûr, cela va moins vite, mais il est important de ne pas tout faire à sa place et d'aiguiser son jugement. Il doit continuer, le plus possible, à prendre des décisions.

Comment faire ? Expliquez, écoutez et demandez son avis sur tout ce qui le concerne : vous respectez et entretenez ainsi son autonomie. Pas d'infantilisme car votre proche, même s'il est dépendant, peut en souffrir et se sentir humilié. Avant toute chose, respectez sa dignité et son intimité : donnez du sens aux soins que vous prodiguez, échangez, accompagnez-le à son rythme, respectez ses choix, ses habitudes de vie, mettez en place des stratégies qui lui permettent de se sentir autonome… Vous devez contribuer à lui donner une image positive de la vieillesse tout en prenant en compte ses difficultés. Un exercice compliqué car il est important de rester conscient de ce que votre proche est capable d'accomplir. Cette lucidité nécessite que vous fassiez le deuil d'une certaine image de lui. Aussi, sachez consentir des efforts pour le comprendre.

Accompagnez sa gestion du quotidien

  • Votre proche veut prendre rendez-vous chez le coiffeur ? Laissez le faire tout en restant à ses côtés. Pour l'aider à passer lui-même ses coups de téléphone, préférez un appareil à grosses touches et très simple d'utilisation. On en trouve pour moins de cinquante euros dans les grandes surfaces de type Darty. Préenregistrez les numéros de téléphone courants, le vôtre comme ceux des autres membres de la famille.
  • Laissez-le se coiffer ou se parfumer, décider de sa tenue vestimentaire… De nombreux accessoires de toilette sont spécialement développés pour faciliter l'autonomie des seniors : brosse à cheveux à long manche, brosse à laver le dos…
  • Faites appel à sa coopération lors des soins : s'il préfère faire une toilette légère un matin, acceptez son choix.
  • Donnez de la valeur à son jugement et ses opinions : décidez des menus ensemble, échangez vos idées… S'il peine à faire des propositions, listez des recettes et demandez son avis.
  • Lorsque la communication devient difficile, répétez ce que vous avez entendu avec vos propres mots et demandez si c'est bien ce qu'il a voulu dire. Il est primordial de respecter ses choix, même lorsqu'il n'est plus tout à fait capable de les exprimer distinctement.

Soutien, stimulation, compréhension et respect sont d'excellents moteurs de l'autonomie de votre proche.

Pour aller plus loin